La valeur de l’accueil

J’assistais hier soir à Lyon à une représentation de Nebbia du Cirque Éloize et Teatro Sunil, dans le majestueux théâtre Les Célestins de Lyon. Avant le spectacle, je discutais avec Christophe, un des directeur artistique, je constate que l’autre directrice, Claudia, accueille le public à la billetterie. Christophe m’explique alors que les directeur (ils sont trois) partagent l’accueil du public à chaque représentation. Cela m’a énormément touché. Cette équipe est consciente qu’un accueil humain et chaleureux est irremplaçable.  Ils connaissent ainsi très bien leur public et leur coups de cœur. Je suis convaincu que les abonnés de cette salle ont un fort sentiment d’appartenance. Ils ont su créer leur tribu.

En voila une de bonne idée !

Hier soir, j’ai assisté avec délice au retour de Nebbia du Cirque Éloize et du Teatro Sunil à Montréal à la Place des Arts (oui, c’est un chef d’œuvre et ça fini dimanche et il y a des très bonnes places encore à env. 30$). Claire, une des administratrice me racontais que Dominique Champagne allait créer un nouveau spectacle, Paradis Perdu qui sera présenté à La PdA en janvier prochain. Avant de faire la mise en vente des billets, il a passé 30 minutes avec toute l’équipe de la billetterie pour leur expliquer ce que serait le spectacle et comment ils pouvaient le décrire au gens. J’ai trouvé ça super. Ça fait pas trop web 2.0 mais je suis convaincu que c’est très efficace. Les gens de la billetterie sont des êtres humains pas des machines à produire des billets et peuvent être d’excellents ambassadeurs auprès des acheteurs potentiels, surtout quand il s’agit d’un spectacle pas connu du tout. Chapeau Dominique d’avoir pensé à cela.

Une note brève, je n’étais pas un gros fan de Nelly Arcand. J’ai lu « Putain » qui est quand même un sacré morceau de littérature. L’annonce de son suicide cette semaine m’a vraiment ébranlé. Je ne suis pas le meilleur pour détecter la détresse humaine, mais quand elle apparait aussi crûment comme celle de Dédé, je trouve cela très triste.

Plus qu’une semaine de Nebbia

Je n’écrit pas souvent car je suis très occupé avec Nebbia qui fait un carton à Montréal. Il reste une semaine et après ce sera la tournée québécoise avec plusieurs dates proche de Montréal.

Pour mes lecteurs français, soyez heureux d’apprendre qu’une importante tournée pour la saison 2009-10 est en train de se mettre en place (de là mes absences d’écritures). Les programmateurs français qui voient Nebbia sont sous le charme. En attendant, vous pourrez voir RAIN qui est en France et en Europe jusqu’en mai 2009.

Je pars bientôt en Hollande au Festival Circo Circolo et j’ai bien hâte de voir Les Colporteurs, une troupe de fil de féristes que j’ai toujours aimé.

Je n’ai plus grand chose à dire sur les coupures car tant a été dit. Par contre, comme l’a dit Mouawad dans sa lettre à Harper: ‘nous serons le grain de sable dans votre campagne’ et c’est réussi. Je pense que le PC a sérieusement été destabilisé avec cette cause. Bravo à tous ceux qui contestent cette décision et qui continuent.

Nebbia, un chef d’oeuvre ?

Si Nebbia n’est pas un chef d’oeuvre, c’est sûrement pas loin d’en être un. Mais ce n’est pas à moi de le dire, plutôt au public et un peu à la critique. Pour ma part, c’en est un ! Vous pouvez lire les critiques ici. Le Cirque Éloize et Teatro Sunilont accouché d’un spectacle riche en émotions, en subtilités et en couleurs en demi-tons. Je demandais dernièrement à Daniele Finzi Pasca, le metteur en scène de Nebbia, dans quelle mesure il considérait le public pendant la création. Il me répondit une phrase toute Daniel. Pour lui le spectacle doit plaire à 4 personnes, sa grand-mère, ses parents et son amoureuse Julie. S’il a touché ces quatre personnes, son but est atteint. J’ai dû être sa grand-mère dans une autre vie !

Nebbia du Cirque Éloize à Montréal

J’essaie de ne pas faire de pub pour mes clients, mais des fois c’est plus fort que moi, surtout quand j’ai le sentiment que je vous rend service chers lecteurs.

Donc, je vous encourage plus que fortement à venir voir Nebbia, la nouvelle création du Cirque Éloize, soit au TNM (acheter son billet ici) ou en tournée québécoise jusqu’en janvier 2009. Nebbia est le troisième chapitre de la Trilogie du Ciel avec Nomade et RAIN. Il a déjà été présenté à Genève, en Italie et en Corée depuis 6 mois. Et c’est une bombe artistique. J’ai rarement vu un spectacle aussi beau et réussi à tout les niveaux. Mise en scène, éclairages, casting, accessoires tout est magnifique.