Le marketing de la contestation

Lors de la manifestions contre les coupures fédérales, un manifestant arborait une pancarte avec une photo de Harper habillé en Hitler et un Bush avec un brassard nazi.

Devinez quelle photo se retrouve à la une de plusieurs journaux ce matin ? Evidement la belle pancarte dudit manifestant. Est-ce que cela sert la cause ? Poser la question est y répondre. Tout d’abord, il faut comprendre que les médias ne vendent pas de l’information mais du drame. Ils vont toujours chercher quelle est l’image la plus provocante pour vendre leur canard, surtout si c’est en première page.

Ensuite, l’utilisation de symboles aussi lourds que le nazisme et l’holocauste pour une cause à des lieux de ce fait historique banalise justement le fait historique en question. Pour avoir longtemps vécu en Europe, je puis vous assurer que ces symboles sont lourds de sens dont personne n’a oublié et ils sont rarement utilisés pour tout et pour rien.

L’autre aspect du problème est (et n’oubliez jamais ceci) : LA PERCEPTION EST PLUS IMPORTANTE QUE LE MESSAGE. Comment l’opinion publique vat’elle percevoir une image aussi provocatrice ? Encore heureux qu’il n’y avait pas de jongleurs en dreadlocks et de tam-tameux enfumés que l’on retrouve habituellement dans ce genre de manifestations (j’ai rien contre les tams-tams enfumés, mais sur le Mt-Royal SVP).

Brefs, vous n’etes pas content, pensez à l’image que vous allez projeter si vous voulez que le message recoive l’appui de l’opinion publique. Mettez devant les cameras et médias des images fortes mais conséquentes.

Un peu de marketing politique

J’ai suivi la  campagne à l’investiture démocrate aux USA et elle a été particulièrement intructive du côté de Barrack Obama. Un candidat qui à l’origine avait peu de chances de remporter à gagné l’investiture grâce à des ingrédients qui peuvent être utiles à notre domaine.

Pour financer sa campagne, au lieu de se tourner vers les gros portefeuilles corporatifs, son équipe a créé un site de dons. Pour la première fois dans l’histoire politique américaine, plus de 1 millions de personnes ont contribué avec des montants de 10$-20$ et + !

Ensuite, sur un site de communauté, ils ont créé des pages interactives avec des forums, des videos magnifiques et rassembleurs (si c’est cette Amérique là, je veux bien) et une page ou on peut envoyer sa photo personnelle qui est intégrée dans une mosaique d’une vidéo d’Obama. Brillant !

Que retenir de ce type de marketing:

– Que votre financement est possible par des sites web.

– Que l’interactivité et le dialogue doivent être la base de votre site. Comment inviter les gens à générer du contenu et participer à votre site ? 

Quoi qu’on en pense, l’Amérique est quand même un immense laboratoire ou sont tentés des tonnes d’expériences sociales et nous avons beaucoup a apprendre d’eux (et surement vice-versa !).