La valeur de l’accueil

J’assistais hier soir à Lyon à une représentation de Nebbia du Cirque Éloize et Teatro Sunil, dans le majestueux théâtre Les Célestins de Lyon. Avant le spectacle, je discutais avec Christophe, un des directeur artistique, je constate que l’autre directrice, Claudia, accueille le public à la billetterie. Christophe m’explique alors que les directeur (ils sont trois) partagent l’accueil du public à chaque représentation. Cela m’a énormément touché. Cette équipe est consciente qu’un accueil humain et chaleureux est irremplaçable.  Ils connaissent ainsi très bien leur public et leur coups de cœur. Je suis convaincu que les abonnés de cette salle ont un fort sentiment d’appartenance. Ils ont su créer leur tribu.

Tendances web 2010

En 8 minutes 48, Loïc Lemeur nous explique quelles sont les grandes tendances actuelles du web à partir du cœur de la Mecque des webeux, Silicon Valley.

Toutes ces plateformes sont bien évidemment sensationnelles, par contre, il ne faut pas oublier, 2 choses:

a) un contenu intéressant

b) un mise à jour régulière

Merci à Michelle Blanc d’en avoir parlé avant moi.

Dans 12 jours commencera à Montréal le Webcom 2009. Pas mal de conférences intéressantes et surtout de nombreuses sont gratuites. Ça vaut le coup quand on a pas le budget !

En voila une de bonne idée !

Hier soir, j’ai assisté avec délice au retour de Nebbia du Cirque Éloize et du Teatro Sunil à Montréal à la Place des Arts (oui, c’est un chef d’œuvre et ça fini dimanche et il y a des très bonnes places encore à env. 30$). Claire, une des administratrice me racontais que Dominique Champagne allait créer un nouveau spectacle, Paradis Perdu qui sera présenté à La PdA en janvier prochain. Avant de faire la mise en vente des billets, il a passé 30 minutes avec toute l’équipe de la billetterie pour leur expliquer ce que serait le spectacle et comment ils pouvaient le décrire au gens. J’ai trouvé ça super. Ça fait pas trop web 2.0 mais je suis convaincu que c’est très efficace. Les gens de la billetterie sont des êtres humains pas des machines à produire des billets et peuvent être d’excellents ambassadeurs auprès des acheteurs potentiels, surtout quand il s’agit d’un spectacle pas connu du tout. Chapeau Dominique d’avoir pensé à cela.

Une note brève, je n’étais pas un gros fan de Nelly Arcand. J’ai lu « Putain » qui est quand même un sacré morceau de littérature. L’annonce de son suicide cette semaine m’a vraiment ébranlé. Je ne suis pas le meilleur pour détecter la détresse humaine, mais quand elle apparait aussi crûment comme celle de Dédé, je trouve cela très triste.

La recette du mix-marketing

Bon, assez parlé des Colocs, revenons au choses qui vous amènent ici, à savoir comprendre le marketing du spectacle

Le mix-marketing est la stratégie que vous mettrez en action  pour promouvoir votre spectacle, votre compagnie ou vous même comme artiste. De cette stratégie découle des tactiques, qu’elles soient en relations de presse, placements publicitaire ou autres, elles demeurent des tactiques (que la plupart confondent avec stratégies).

Ce tableau vous aidera a avoir une vue d’ensemble d’un mix-marketing. Vous devriez, autant que possible avoir des idées sur chacune des tactiques.

diapositive1

Le développement de public à l’ere du Web 2.0

J’ai eu le plaisir d’animer hier matin une formation pour La danse sur les routes sur les outils Web 2.0 en tant que vecteur de développement de public pour une salle (utilisable dans d’autres contextes évidemment). Je remercie tout d’abord les particopantes pour leur attention et j’espère que la formation les a aidé  a comprendre l’utilité du Web 2.0.

Pour ma part, moi-même sort toujours de ces ateliers avec un bagage intéressant. Entre les questions dont je n’ai pas toujours la réponse ainsi que les expériences que des membres du groupe ont eu, il y a toujours quelque chose à apprendre pour moi. Une des questions des plus pertinente qui a été posée, celle-ci mérite son attention:

Oui le Web 2.0 regorge d’outils gratuits mais si on décide d’investir tous ces outils, cela demande un temps fou à créer et à gérer. Lesquels prioriser

La réponse (qui ne vient pas que de moi): Si on dispose  de peu de temps,  ilvaut mieux avoir un groupe Facebook et l’utiliser pour créer  des « événements » et les envoyer au membres et créer un gérer un blog.

Pour qu’un groupe Facebook marche, il faut en faire une certaine promotion afin d’attirer un maximum de membres. Si vous voulez que vos membres suivent avec intérêt ce qu’il s’y passe, il faut l’alimenter en contenu et en événements.

Hormis tout les aspects positifs liés au référencement, le blog, lui, permet  d’ajouter une touche une humaine et un réel dialogue avec les lecteurs. Un directeur de salle  et son équipe pourront y défendre la programmation et inviter partager leurs coup de coeurs, inviter les créateurs à se présenter ainsi que leurs œuvres et engager la discussion avec le public. Cet article vous donnera tout les bénéfices d’un blog.

Voici donc ma présentation:

Recherche bonnes pratiques du marketing du spectacle

Je recherche des exemples concrets de bonnes pratiques (best practices) sur le marketing du spectacle. Que vous soyez diffuseurs, programmateurs, agent de communication de lieux d’accueil, administrateur ou agent de compagnies artistiques, vos succès m’intéressent ainsi que vos échecs sur des tactiques et stratégies que vous êtes prêts à partager. Blogs, newsletters, web 2.0, tournées, promotions spéciales, tout m’intéresse.

Je pourrais les analyser et les commenter si vous le permettez.

Envoyez-moi les à:  marketingduspectacle@gmail.com

Au plaisir de vous lire !

Deux sites sur le marketing des arts

Dans mes marque-pages, j’avais listé il y a quelques temps ce blog et ce site sur le marketing des arts. Ils sont en anglais mais aussi très instructifs. Je les inclus dans mon blogroll mais voulait vous les pointer avant.

Je manque malheureusement de temps pour lire tout ce qui m’intéresse et un bon roman fait du bien de temps en temps ! Prochaine lecture: Les 22 lois du marketing de Al Ries et Jack Trout, les pères du mot positionnement et des fameux 4P. Merci bibliothèque Côte-des-Neiges.