Réaction de Robert Lepage au coupures

Décidement, mes sujets s’imbriquent sans le vouloir. Mon dernier billet parlait du Moulin à Images de Robert Lepage, et la plupart des précédents sont sur les coupures fédérales. Voici donc la fusion idéale, le discours qu’a prononcé Robert Lepage mercredi dernier à Québec pendant la manifestation contre les coupures dont voici un extrait (pour l’intégral, cliquer sur le discours):

La chasse aux artistes

« Depuis le début de la saison de la chasse aux artistes, le 8 août dernier, des voix extraordinairement diverses se sont élevées un peu partout au Canada pour souligner la profonde bêtise des coupures de programmes de soutien à la culture annoncées à répétition par le gouvernement conservateur.
Depuis le début de la saison de la chasse aux artistes, le 8 août dernier, des voix extraordinairement diverses se sont élevées un peu partout au Canada pour souligner la profonde bêtise des coupures de programmes de soutien à la culture annoncées à répétition par le gouvernement conservateur.

Des pages éditoriales des grands quotidiens jusqu’aux regroupements d’artistes en passant par le Conseil des Arts du Canada ou le Conference Board, des arguments excessivement bien documentés ont fait ressortir l’importance économique, diplomatique et identitaire de la production artistique québécoise et canadienne »

Publicités

Et ça continue…on coupe, on coupe !

Décidement Stephen Harper et son équipe se sont levés du mauvais pied hier matin. Pas satisfaits de couper l’aide au transport des tournée internationales du Ministère des affaires étrangères, ils nous annoncaient hier qu’ils coupaient aussi la subvention « routes commerciales » qui aide les agents de tournées à participer à ces conférences-marchés ou aller rencontrer une série de programmateurs pour monter les tournées. Dans le fond, ils font preuve de cohérence, comme les compagnies n’auront plus de support au transport, ils ne tournerons plus à l’étranger donc pourquoi financer les agents pour des tournées qui ne pourront avoir lieu vu le manque de support de leur part.

Finalement, on pourrait couper toutes les subventions et laisser crever de faim les artistes, cette bande de parasites et de paresseux qui vivent sur les impôts des contribuables canadiens tout en leur faisant honte avec leurs spectacles décadents et leurs idées de gauche sur les planches des plus grands théâtres prestigieux de la planète auxquels ils régulièrement invités. Sans parler des voyages gratos dont les artistes profitent, quelle honte ! Bon débarras.

Contentons-nous de vendre notre pétrole on tout le monde est bien content…

Le gouvernement canadien coupe encore une subvention à la culture

Une fois de plus, le gouvernement conservateur coupe dans les artistes. Il annoncait vendredi qu’il mettaient fait à une subvention nationale de 4.7$M d’aide à la tournée du Ministère des affaires internationale.

Voici  la lettre que j’ai envoyé au Premier Ministre, au Ministre des affaires internationales et au Ministre du commerce international.

Chers M. le Premier Ministre, M. le Ministre des Affaires étrangères et M. Le Ministre du Commerce international,

 

C’est avec une immense déception que j’apprends par les journaux la décision de couper la subvention  du Ministère des affaires étrangères pour l’aide à la tournée internationale. Cette décision aura un impact négatif terrible sur la circulation des arts de la scène sur la scène internationale et l’image du Canada à l’étranger.

 

En faisant ce choix, beaucoup de tournée d’artistes respectables qui font honneur à leur pays vont devoir réduire leurs tournées. Ayant travaillé dix ans à l’organisation des tournées du Cirque Éloize (80 employés, 3000 représentations, 300 villes, 3 millions de spectateurs), je puis vous assurer que le travail de ces artistes à aidé à faire connaître et aimer le Canada partout dans le monde. Malheureusement, les coûts de transport du cargo et du personnel en Australie, par exemple, se montent environ à 100,000$. Vous comprendrez que les acheteurs locaux peuvent difficilement assumer seuls ces coûts et les acheteurs se tourneront naturellement vers des productions plus légères et moins chères.

 

Si vos fonctionnaires font des choix d’artistes ou de troupes avec lesquelles vous avez de la difficulté, que ce soit le nom de la compagnie ou le contenu artistique, vous n’avez qu’à les encadrez mieux et définir vos choix. Je suis toutefois convaincu que 99.99% des artistes qui ont reçu la subvention on fait honneur au Canada sur la scène internationale

 

Cette subvention sert à faire de la diplomatie culturelle. Même si ce type de diplomatie est difficilement quantifiable, tous les pays occidentaux en font et c’est surement pas pour rien.

 

Je vous informe que je vais monter un groupe sur Facebook pour rallier le plus de canadiens possibles pour sauver cette subvention.

J’ai pas encore créé la page sur Facebook, ce soir sans doute. Loco Locass, faut changer la chanson: libérez nous des conservateurs,  et vite SVP !