Vous voulez tourner à l’international ?

Vous avez vraiment le potentiel pour ce type de tournée. Mais vraiment, vraiment (car beaucoup pensent qu’ils l’ont… mais ne l’ont pas) ?

Vous avez déjà étudié comment on va chercher un permis de travail temporaire P1 aux USA et vous avez les 5000USD que cela coûte ? Vous avez une idée de l’enfer administratif de la France pour les artistes étrangers ? Vous savez combien coûte votre cargo jusqu’à Singapour aller-retour ?

Bref, c’est que vous êtes surement prêt à partir en tournée internationale. Et ça commence où ? Ici à Montréal en novembre prochian, au CINARS 2010. C’est le moment de déposer votre demande de showcase dans le cadre de la programmation officielle.

N »oubliez pas de garder du budget pour votre kiosque !

Je vous préviens, oubliez APAP et son côté centre commercial et venez au CINARS, la plus conviviale des rencontres professionnelles internationale . Et ils m’ont même pas payé pour dire ça !

Publicités

Formation en vente de spectacles

Aujourd’hui, je donnais une formation à une quinzaine de participants (surtout des participantes) sur le métier d’agent de tournée dans le cadre d’une semaine complète de formation organisée par CINARS.

J’ai toujours un grand plaisir à transmettre ce que j’ai appris en 23 ans d’organisation de tournées, d’autant plus quand je tombe sur un groupe dynamique qui intervient. Outre ma connaissance, c’est surtout ma passion pour ce métier que je tiens à transmettre. Ce n’est pas un métier facile qui comporte sa part de stress et d’inquiétudes. Je suis conscient que parmis les participants, la plupart feront un peu de booking mais qui sait, une personne va y trouver plaisir et  s’occupera d’une ou plusieurs compagnies.

 

Le CINARS est dans deux semaines et j’y serais !

CINARS est un organisme qui organise tout les deux ans une rencontre entre acheteurs de spectacles internationaux et compagnies artistiques. C’est une plateforme exceptionnelle pour ce faire connaître, pour monter un réseau de contacts internationaux de programmateurs de salles et de festivals. Dans ce type de rencontres, j’ai toujours réussi à rencontrer des gens qui sont plus difficile à rejoindre en temps normal.

J’ai fait mon premier CINARS il y a maintenant 20 ans (ça nous rajeunit pas) comme bénévole à l’accueil. Comme je commençais dans le domaine, je n’aurais pas pu avoir meilleure entrée en la matière. J’ai sympathisé avec un tourneur pour qui j’ai ensuite travaillé pendant 5 ans ! Si vous avez du temps, CINARS a encore besoin de bénévoles.

De nombreux collègues français hésitent devant ce type de salon, qu’ils soient programmateurs ou bien compagnies. Pour la rencontre APAP à New York, je les comprends car il s’agit vraiment d’une foire commerciale à la limite de l’inhumain mais pas CINARS. C’est un lieu de rencontre à dimension humaine avec des formations très pertinentes.

Je serais donc au kiosque du Cirque Éloize et j’organise aussi une visite pour les programmateurs de l’atelier de Nathalie Claude et son « Salon automate ».

Au plaisir de vous y rencontrer si vous passez par là.