Une formation sur mesure sur l’exportation des arts de la scène

La semaine du 8 décembre aura lieu à Montréal un séminaire sur l’organisation de tournée internationale pour les arts de la scène organisé par le CINARS. Ce séminaire couvrira TOUS les aspects de l’exportation, de la vente, du marketing, de la logistique ainsi que toutes les composantes reliées à l’exportation de spectacles. La formation sera donnée par Suzanne Bilodeau qui enseigne le cours de Gestion des entreprises artistiques à HEC Montréal et Bishop’s University. Elle donne des séminaires de formation en marketing des arts et de la culture depuis 2001. Par ailleurs, en tant qu’experte-conseil sénior en gestion des arts et de la culture, elle intervient auprès des organismes culturels en coaching de gestion, analyse diagnostique et élaboration de stratégies personnalisées. Des intervenants externes, dont votre serviteur sont invité à se joindre.

Pour ma part, le 11 décembre, je suis invité à élaborer sur le métier d’agent de tournée, des outils de vente et de la vente de tournées.

Il reste quelques places et je vous assure qu’après avoir vu le plan de cours de la semaine, vous serez réellement équipé pour vous lancer dans cette aventure.

Télécharger la formation ici.

Publicités

Dernière journée du CINARS 2008

J’avais dans l’idée d’écrire un peu tout les jours pour décrire l’ambiance de ce CINARS 2008, mais les rencontres, les spectacles et extraits de spectacles, la course à la garderie pour aller chercher ma plus grande ont fait en sorte que non, je n’y suis pas arrivé. Je devrais peut-être me mettre à Twitter ?

Bon alors en voici quelques points forts:

  • Une présence importante de programmateurs que nous ne voyons malheureusement pas en si grande quantité dans la salle contact. Il est vrai que beaucoup restent 1 ou 2 jours et repartent…
  • Un atelier, les nouvelle lois fiscales aux USA. Excellente idée.
  • Une réunion d’urgence des agents de tournée pour jeter les bases de la stratégie pour contrer l’annonce de James Moore, nouveau ministre du Patrimoine, comme quoi les programmes coupés ne seront pas remplacés. Ceci malgré une vague promesse de Verner en guise de « damage control ». Grrrrrrrrrrr…

Une première journée à Cinars 2008

La première journée à Cinars donne déjà le ton de la semaine. Comment survivre au coupures ? Comment exporter son spectacle ? Pourquoi exporter son spectacle etc

Nebbia du Cirque Éloize était présenté en spectacle d’ouverture après un protocole un peu long. On y a quand même salué les 25 du CINARS, et l’incroyable carrière d’Uriel Luft ( 50 ans de tournée c’est pas rien). Je dois mentionner qu’Uriel a été mon premier employeur dans le domaine. Il a toujours été pour moi un mentor et une source d’inspiration. Comment ne pas admirer quelqu’un qui après un spectacle en ville retourne au bureau jusqu’à 3-4 h du matin des fois pour faire des appels au Asie (nous avons 14h de différence avec le Japon). Uriel m’a bien botté les fesses à l’époque avec raison, je ne savais même pas rédiger une lettre convenablement.

Le Cinars accueille cette année une importante délégation d’Amérique du Sud, des USA et de Norvège. Pour les intéressés, la prochaine édition est dans 2 ans. Patience.

Pour reparler de coupures, la nouvelle est tombée ce matin, James Moore, remplaçant de Mme Verner, au Ministère du Patrimoine, nous a annoncé que les programmes d’aide à la tournée internationale et au dévelopement de marchés qui furent coupés en juin dernier ne seront pas remplacés malgré ce qu’avait promis Verner à l’époque. Bref, ils ont fait du « dammage control » et nous l’avons dans le c…

Les conservateurs ne sont pas nos amis. Que devons nous faire maintenant, une grève générale des artistes et des spectacles ? En attendant, ils sont prêts à verser des milliards au xbanques qui payent outrageusement leurs DG et mettre l’industrie automobile sous respiratoire artificiel même s’ils ne sont pas foutus de fabriquer des autos convenables. Y’a juste à regarder dans les rues de Montréal, il y a plus d’autos japonaises qu’américaines (la mienne inclus). Au moins, elles démarrent par -35 et ne tombent pas en ruine au bout de 5 ans.