Fini les Power Point endormants !

Jesse m’a répondu que j’avais pas fouillé assez loin et m’a envoyé le lien. Ouf, vous pourrez bénéficier de cette petite merveille de power point !

Publicités

Facebook, encore des conseils

Et ça ne fait que commencer. XIHIT, une entreprise de Berlin spécialisée dans le média social et notamment Facebook, nous offre gratuitement un guide pour la page « fans » à télécharger gratuitement.

C’est là, c’est gratuit, pourquoi bouder son plaisir ! Merci à eux, danke schön !

Tendances web 2010

En 8 minutes 48, Loïc Lemeur nous explique quelles sont les grandes tendances actuelles du web à partir du cœur de la Mecque des webeux, Silicon Valley.

Toutes ces plateformes sont bien évidemment sensationnelles, par contre, il ne faut pas oublier, 2 choses:

a) un contenu intéressant

b) un mise à jour régulière

Merci à Michelle Blanc d’en avoir parlé avant moi.

Dans 12 jours commencera à Montréal le Webcom 2009. Pas mal de conférences intéressantes et surtout de nombreuses sont gratuites. Ça vaut le coup quand on a pas le budget !

Deux articles sur la pub aujourd’hui

Le Devoir a mis le paquet cette fin de semaine avec deux excellents articles sur la fin de la pub traditionnelle. Celui-ci (qui est gratuit), brosse un portrait du changement qui est vécu dans le monde de la pub et nous parle de ce faux-blog mis en place il a 1 an par une agence de pub pour mousser le lancement du Bixi (que nous adorons d’ailleurs) à Montréal.

«La publicité classique, telle qu’on la connaît, est déjà morte, lance à l’autre bout du fil Claude Cossette, l’ex-publicitaire et professeur au département d’information et de communication de l’Université Laval. Ce qu’on en voit aujourd’hui [à la télévision, à la radio ou dans les journaux], ce ne sont que des résidus. Avec Internet, les réseaux sociaux, le développement des plates-formes mobiles de diffusion et les espaces publicitaires sont en mutation. Et cette transformation va aller en s’accentuant.»

Le deuxième article est payant, mais n’est pas banal pour quelqu’un qui souhaite approfondir le sujet. Il s’agit l ‘une entrevue avec Stéphane Dumont, cofondateur de l’agence web interactive Revolver 3.

Le futur (ou non-futur) du web

Après deux mois de paresse totale de rédaction (et de vacances super dois-je ajouter), je vous introduit cette petite perle pointée par Michelle Leblanc, mais créé par Mikiane. J’admet que ce billet ne passera pas à la postérité mais il aura au moins le mérite de me relancer dans mes recherches.

Is the web dead ? | mikiane.com

Shared via AddThis

Deux sites, un exemplaire et une erreur de conception

Je n’avais pas du tout en tête cet article quand deux sites culturels sont apparus dans ma vie dernièrement. Le premier, je le cite en exemple car s’en est un, celui du Festival International de Jazz de Montréal (qui commence dans bientôt une semaine soit dit en passant). Il correspo à presque tout ce qu’un concepteur de site doit faire pour avoir un maximum de trafic. Oui un peu de flash dans la page d’accueil, juste ce qu’il faut pour avoir des photos qui défilent, et pas de meta-keywords mais tout le reste est parfait. Branché sur tous les médias sociaux (Facebook, Myspace, Twitter, Youtube), des nouvelles qui changent régulièrement (Google adore) et des petits vidéos. Il manque quand même un fil RSS. Et surtout, on a envie de naviguer, d’y passer du temps. Bravo à l’équipe de concepteurs, et une note de 95/100 dans website grader (Google a eu 94.5/100 !)

Le deuxième, j’aurais préféré pas en parler car j’ai envoyé un mot à son propriétaire pour qu’il sache à quel point sont site ne pourra jamais être performant ,et pourtant c’est le but ultime de ce site. J’ose toutefois espérer que c’est plus une méconnaissance du web qu’autre chose. A première vue,  Artsvox.com a tout pour impressionner le néophyte.  Le site  offre un service de catalogue des arts de la scène pour aider à la diffusion internationale. 1) Complètement  en flash 2) aucun meta-keywords, 3) aucun référencement possible à part si on tape « artsvox » sur Google  4) Aucun liens qui pointent vers ce site. 5) pas de fil RSS. Bref, tout ce qu’il faut éviter pour générer du trafic. Une note de 1/100 sur website grader…

Mettez le 850$ demandé dans un spécialiste du référencement et vous aurez 100 fois plus de résultats.

Deux sites d’analyse web incontournables

Vous avez un site web depuis quelques temps. Vous avez ou pas installé Google Analytic mais vous souhaitez pousser plus loin la recherche sur votre performance et ce que vous devez améliorer pour augmenter le trafic. Vous avez raison car depuis que vous avez créé votre site, 2, 4, 5 millions sont nés dont surement une bonne quarantaine en compétition directe avec le votre !

Une analyse de Website grader s’impose (merci Isabel Lopez). Ce site fera une analyse complète de vos forces et faiblesses et ce qu’il faut améliorer sans parler des documents téléchargeables précisément sur le sujet. Website grader vous donnera une note sur 100 à partir d’évaluation de presque 1 millions de site. Plus votre note est haute, plus vous êtes performant.

Alexa vous renseignera sur votre trafic et sur le trafic de vos concurrents et donnera aussi des renseignements pertinents sur les amélioration à faire.

Pour la plupart de nous, avoir un site est l’aspect graphique, la navigabilité  et la qualité d’info qui nous semblent importants. Ce n’est pas faux, mais comme l’iceberg, c’est la partie immergé qui compte vraiment. Mon conseil, ne faite jamais faire votre site par une agence de pub mais par un agence de sites et spécialistes web.