Financement de projets, à quand un Ulule québécois ?

J’arrive de Paris où j’ai eu le plaisir d’assister à une rencontre professionnelle de nouveau cirque, Fresh Circus organisé par Circostrada. Beaucoup de belles rencontres, je n’ai eu le temps que de voir 1 spectacle, la cie Ivan Mosjoukine, déjanté, décallé et passionnant.

J’ai pu assister à deux conférences, une sur les liens possibles entre le monde des affaires et la culture. J’ai retenu notamment une idée géniale d’une compagnie suédoise, TILLT qui amène les arts de la scène dans des usines. J’aime beaucoup cette idée. Ce sont des projets assez long terme et ils travaillent avec les secteurs des ressources humaines et la recherche et le développement. On oublie souvent que le cirque et les banques viennent du même endroit, saltimbanques et banquiers sur les planches des marchés médiévaux. En cirque, un des gros numéro d’acrobatie de groupe s’appelle d’ailleurs la « banquine ».

L’autre idée géniale que j’y ai vu est un site web français, www.ulule.com, d’appel au  financement de projets de toutes sortes. Les montants cherchés ne sont pas énormes, de 200 euros à 15 000 euros, mais on peut, par exemple, faire financer la musique d’un spectacle, ou des décors. C’est tout simplement génial. Il y a des pré-requis à y placer un projet mais je les trouve tout à fait raisonnables. Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu une aussi bonne web-idée ! Même Wired a parlé d’eux.

Publicités

Bob-Booking à la Bourse RIDEAU

Grosse semaine à l’horizon, une formation en vente de spectacle pour les membres d’En Piste, une association de gens de cirque québécois. J’adore faire ces formations. Ça doit me venir de ma mère qui a enseigné pendant 30 ans. Je considère que transmettre la connaissance une fois que l’on a acquis un très bon bagage est très important.

Et la semaine du 13 au 16 février prochain, c’est à la Bourse RIDEAU à Québec que je me rends, LE rendez-vous du spectacle et de la tournée au Québec. Cela fait juste 24 ans que j’y vais et la Bourse fête cette année son 25e anniversaire !  J’y aurais un kiosque pour y présenter les trois compagnies que je représente actuellement, Cirque Alfonse, Cirkus Cirkör et Omnibus.

Les 15 et 16 février en matinée, Jean-Luc Mirebeau, président et fondateur de Bob-Booking, et moi-même ferons des présentations du logiciel qui s’adresse aussi maintenant à la gestion de la programmation des salles de spectacles et de festivals.

Pour les agents québécois, l’adaptation québécoise est enfin prête et nous avons eu notre premier client cette semaine !

Tout cela est bien excitant !

Cirkus Cirkör, mauvais cirque ?

Hier soir, en  regardant mes stats pour voir par oü mes gens arrivent (mots clés, google, FB etc…) quelqu’un (e ?) est arrivé sur le blog en tapant « Cirkus Cirkör mauvais cirque« . Si cette  personne me lit, j’aimerais bien dialoguer avec.

C’est clair, le nouveau cirque ne fait pas l’unanimité et ne le fera jamais. Ce n’est pas le but. Beaucoup de gens ont de la difficulté à adhérer à cette forme d’art. Il y a d’un côté le poids de la tradition, et de l’autre des spectacles pas toujours facile à faire embarquer le spectateur. Mais je peux comprendre cette personne, Wear It Like a Crown a des petites  faiblesses. Vraiment pas nombreuses, mais elles cassent le rythme de tout ce qui est bon dedans. C’est un spectacle « Tim Burtonien » comme le dit si bien cette excellente critique (comme quoi…), un univers en contraste qui tend vers le sombre avec une touche gothique à l’image de la Scandinavie.

Il en reste pas moins, qu’à la fin de chacune des 6 représentations à La Filature de Mulhouse, le public était enchanté et faisait revenir les artistes sur scène 3 à 4 fois.

Le public français est un public exigeant et c’est tant mieux. L’art d’être spectateurs y est cultivé dès le plus jeune âge et  nous sommes ici aussi dans le pays qui a inventé le nouveau cirque au début des années ’80 avec des Archaos et Cirque Plume. Je suis convaincu que de nombreuses compagnies étrangères dont le Cirque Éloize ont été confrontés et améliorés leur manière de créer des spectacles (les québécois ont quand même un peu de difficulté à l’admettre). C’est moins le cas de Cirkör qui fait carrière depuis 16 ans principalement en Scandinavie et venir en France ne pourra qu’être bénéfique pour la compagnie.C’est tout de même une excellente proposition à des lieux de ce qui se fait ailleurs

Le nouveau cirque ne doit pas aller dans la complaisance, car c’est un lieu de recherche, comme il ne doit pas oublier qu’il joue devant un public comme l’ont trop souvent oublié certains chorégraphes de danse contemporaine. Le cirque doit rester fédérateur, son langage est avant tout acrobatique et clownesque.

Bob Booking Canada, c’est parti !

Voila plusieurs mois que vous n’avez rien lu de frais sur mon blog. J’admets une certaine paresse couplée d’un printemps bien rempli suivi du Festival Complètement Cirque de Montréal en juillet et ensuite les vacances d’été. Parallèlement à tout cette activité, j’étais aussi très occupé à préparer le lancement de Bob Booking Amérique du Nord.

Je vous avais déjà parlé auparavant de ce fantastique outil de travail pour les agents de tournées (chargés de diffusion en France).  La plupart d’entre nous travaillent sans outil précis, naviguant de Excel à Word et à Outlook, dédoublant le travail et les infos. Bob réuni tout cela en même temps et à un prix dérisoire à côté du coût de se faire faire une base en Filemaker sur mesure.

J’en profite aussi pour vous annoncer que je ne collabore plus avec le Cirque Éloize. J’ai mis fin à 12 belles années de collaboration pour me consacrer à Bob et aussi à 3 projets de diffusion avec Timber du Cirque Alfonse, premier cirque de bucherons au monde,  la magnifique compagnie suédoise Cirkus Cirkör et leurs deux spectacles Underman et Wear it Like a Crown, et pour finir, une institution montréalaise, Omnibus, le corps du théâtre   dans une adaptation originale du célèbre opéra de Mozart, Cosi fan tutte au titre de l’Amour est un opéra muet.

Bref, je tenterais régulièrement d’alimenter ce blog car je vous sais nombreux à venir y chercher des idées de promotion pour vos créations et de votre carrière.

Première du nouveau spectacle du Cirque Éloize « ID » ce soir !!!

C’est ce soir que ça commence, le nouveau show du Cirque Éloize ID à Montréal. La compagnie tente une nouvelle expérience artistique en mêlant le cirque et le breakdance. Musique des Jean-Phi Goncalves de Beast et Alex MacMahon, génial et ça vous scotche au mur sérieux. J’ai vu l’avant première hier soir et c’est vraiment très bon.

ID  est présenté à Montréal jusqu’au 25 juillet et sera en France en novembre prochain…

Du cirque plein les yeux et les oreilles

De retour après un abandon de quelques semaines, je me remet au clavier qui n’avait néanmoins pas chômé. Entretemps, j’ai eu l’occasion de faire un saut en France où j’ai eu le plaisir de donner une formation pour Act sur le développement international des arts de la scène. J’ai ensuite continué mon voyage dans le sud pour donner un coaching sur l’utilisation du web 2.0  dans un contexte de structure culturelle au Domaine d’O qui s’en transformé en un brainstorm très créatif sur les utilisations potentielles des médias sociaux. Ici à Montréal, Je poursuis toujours mon accompagnement sur le développement avec la géniale D. Kimm des Filles électriques. Bref, une vie bien remplie !

En France, j’ai pu mesurer l’ampleur de l’impact catastrophique sur le milieu culturel des importantes réductions de subvention à venir dans les prochaines années particulièrement sur les structures d’accueil et de création de spectacles  En effet, M. Sarkozy, petit empereur de son état, à décider de retirer la perception aux municipalités d’une taxe de 1% sur les entreprises. Cette taxe permettait aux municipalités de  de financer les activités culturelles leur programmes sociaux selon leur  politiques. Le gouvernement français perçoit maintenant cette taxe et la redistribue supposément en équivalent mais en leur disant quoi faire avec cet argent. Et je vous assure que ce n’est plus la culture qui est favorisée comme auparavant (vous savez,cette bande de paresseux qui vivent au crochet des subventions…). Tout le monde va en souffrir, et dont notamment la présentation de spectacles plus lourds financièrement. La beauté de la chose en France, est qu’ils ne se laissent pas faire et la montée au barricades est très rapide dans ce pays où  la contestation est un art de vivre.

Dans un autre ordre d’idée, j’ai pu voir hier soir à L’Usine C le sympathique spectacle  Gaff Aff de la compagnie suisse Zimmermann & De Perrot que je recommande mais avec de petites réserves quand même. J’admet que le premier 20 min ne m’a pas emballé mais ils sont su aller me chercher plus tard et j’ai finalement passé un très bon moment. Zimmermann est seul sur une sorte de plaque tournante de tourne disque et livre une performance physique et acrobatique très dynamique et impressionnante. Je me demandais combien de temps il tiendrais le coup avec toute cette énergie. dépensée. Avec une scénographie de cartons, il bâti des mondes et des situations loufoques et savoureuses. De Perrot est un DJ exceptionnel et ses mixes sont créatifs et inusités. Le son voyage à travers la salle et l’effet est saisissant. J’y ai aussi eu le plaisir de faire la connaissance de Zoë Beaudry, la très enthousiaste nouvelle directrice du marketing et des communications de La Tohu. Cette arrivée n’est pas banale car pour une rare fois, à ma connaissance, une professionnelle de la pub et du marketing se joint au milieu culturel. Je pense qu’elle apportera  une perspective nouvelle dans notre monde qui a toujours été beaucoup plus communications (souvent par économie de moyens) que marketing et qui en a grandement besoin. Je lui dit merde et j’ai hâte à notre prochaine conversation.

Cet été, Montréal vient de se doter d’un nouveau festival Complètement Cirque avec une programmation internationale qui saura éveiller la curiosité. Nofitstate Circus de Cardiff (Pays de Galles) avec une prestation industriellement circassienne, le Cabaret des 7 doigts de la main, des troupes de Belgique et d’Allemagne, Johnnny Filion (un des meilleur clown au monde selon moi) et Mr. Pipi (hilarant), la Bande artistique et ID, le nouveau spectacle attendu du Cirque Éloize. Bref, de quoi se rassasier pour un bon bout !

Pour finir, j’ai hâte que la mautadite neige qui est tombée sur mes tulipes hier fonde et vite SVP !

Les Licedei à Montréal

J’avais promis d’en parler car les grands spectacles clownesques sont rares (mais je souligne quand même qu’il y a des grands clowns à Montréal). Ils viennent de St-Petersbourg en Russie et ils sont pissants. J’ai vu pour la première fois les Licedei au Festival mondial du cirque de demain de Paris et ensuite au Théâtre du Rond-Point. C’est une franche rigolade que cette famille de déjantés. Je vous encourage a vous précipiter à La Tohu voir ce spectacle pendant les Fêtes.