Votre prochain fournisseur internet et TV s’appelle Google

C’était imminent, je le sentais venir depuis 2 ans et ça y est, Google offre depuis peu le service internet avec Google Fiber. Avec un puissant réseau mondial de serveurs reliés par la fibre optique, il était inévitable et prévisible qu’ils allaient jouer sur ce terrain comme l’annonce cet article de Pieuvre.ca

Pour l’instant, le service n’est disponible qu’à Kansas City mais je met ma main au feu qu’à la fin de l’année 2013, ils sont partout au USA et le reste du monde ne sera qu’une question de temps.

Et le service ne sera pas qu’un de fournisseur internet:

Selon les dispositions des forfaits offerts pour l’instant par Google, les habitants de Kansas City disposent, pour un montant de 120 $ par mois, d’une connexion web ultrarapide, de services de télédiffusion, d’un espace de stockage en ligne d’un téraoctet, ainsi que d’une bande passante illimitée. En plus d’une tablette numérique Nexus 7 (un autre produit Google) qui servira entre autres de télécommande.

Tremblez Videotron et Rogers de ce monde, l’arnaque complète de vos tarifs et une bande passante a faire débander n’importe quel Geek, un coup de fouet vous fera pas de mal. Au moins, vous payez des impôts sur vos profits (du moins je l’espère…)

Publicités

Arts de la scène et écologie et une nouvelle manière de trouver du financement pour la réalisation d’un disque

En tant que citoyen concerné par son environnement, j’ai toujours appuyé et admiré les initiatives, plutôt rares disons-le, dans les actions les moins dommageables dans la pratique de notre métier. J’ai d’ailleurs mis à disposition mes lecteurs de cette excellente étude sur l’empreinte carbone qu’a commandé le groupe Radiohead il y a quelques années.

Je soutien la cause d’Elodie Carré de Paris, qui ‘a demandé d’inclure son lien dans mon blog. Je vous encourage donc de planter un, deux et même plus, arbres. La planète s’en portera mieux et si vous plantez un arbre fruitier, ben dans quelques années, vous aurez des beaux fruits. Tout le monde est gagnant.

Un petit article sur Marie-Paule Belle, chanteuse française un peu sortie du radar, à trouvé une excellente manière de financer son prochain album sans passer par un label avec le site de Akamusic. Cela me rappelle l’histoire du premier album de Richard Desjardins. Après avoir présenté son matériel à des compagnies de disques québécoises sans succès, Il a décidé de demander à ses spectateurs de devenir coproducteurs en pré-achetant le disque moyennant 20$. Il a ainsi amassé les 10,000$ dont il avait besoin. Son 1ier album c’est vendu à plus de 100 000 exemplaires et la chanson « Quand j’aime une fois, c’est pour toujours » a été reprise avec grand succès par le barde national français, Francis Cabrel !

.

Légèrement de retour en onde

Oui, oui, je sais que j’ai tendance à vous oublier ces temps-ci chers lecteurs. C’est pour plusieurs raisons qui n’ont rien à voir avec vous mais bien avec une vie très remplie qui ne me laisse peu de temps. La neige est abondante cette année et le ski de fond (dont je suis maniaque) en est que meilleur. Il faisait -32 ce matin là…Mais quelle belle sortie !

De plus, je ne fume plus depuis le 24 décembre et ai entamé un programme d’entrainement. C’est la chance d’avoir pour client un cirque qui dispose d’une salle d’entrainement où je passe 4 jours par semaine. Et sans vous parler des mes petites cocottes adorables (qui font la sieste en ce moment). Et pour en rajouter une couche, le Cirque Éloize a remporté tellement de succès avec Rain au Rond-Point de Paris et ID en tournée française que je gère le succès et la demande (ce qui n’est pas sans me déplaire).

Je n’en néglige pas moi mais activités hors-cirque. Tout d’abord, je me prépare toujours à lancer Bob-Booking en Amérique du Nord. Comme le logiciel est devenu une application web et que récemment elle c’est étoffée et je que dispose de peu de temps pour maîtriser la patente, je ne suis toujours pas en train d’offrir ce magnifique instrument de travail pour booker de spectacle. Je vous rassure, ce sera dans vraiment pas long.

Je serais à Budapest les 1 et 2 avril pour un atelier de développement international (il parait qu’ils ont des spas fantastiques, je me promet d’essayer ça).

Et j’ai tant de lecture a rattraper. Comme disent les copains, blogger est excellent pour les SEO mais ça demande une présence constante et du focus !

Sinon, je vous encourage à vous bourrer les oreilles du meilleure groupe  de Montréal au monde et ses banlieues proches, j’ai nommé Arcade Fire dont ce clip est tout simplement génial (et meilleur en google chrome).

 

 

Les 20 ans du web

C’est lundi dernier le 15 novembre que le web a fêté sa naissance, ou plutôt sa conception. Cette idée originale vient de Tim Berners-Lee un employé anglais du CERN en 1990. On peux voir ici les photos de la genèse de cette invention qui est à mon avis, la plus grande découverte depuis l’électricité.

Dans un autre ordre d’idées, la rencontre bisannuelle du CINARS de Montréal c’est terminée samedi. La délégation scandinave avait un kiosque mémorable et design comme seuls savent les faire. Mes deux showcases préférés: la compagnie de danse Révolution de Bordeaux et le cirque très contemporain de Circa.

Une semaine bien remplie de retrouvailles, de discussions et de … booking !!

De mainstream à la propagande

J’ai enfin fini Mainstream, dans l’ensemble, c’est intéressant mais il n’aborde absolument pas le spectacle vivant. Le chapitre sur l’industrie du disque US vaut la peine et la conclusion a elle seule mérite le détour. On peut la lire ici sans avoir à acheter le livre.

J’ai trouvé un petit livre édifiant sur le créateur des relation publiques, Edward Bernays (1891-1995) qui s’intitule Propaganda. Je n’ai lu qu’une vingtaine de pages et déjà ne n’en reviens pas. Bernays a littéralement posé les bases de la communications, du marketing et de la manipulation de la pensée des masses. Bernays est, entre autres, l’artisan de l’expulsion des tramways dans les villes nord-américaines afin d’y laisser entrer les automobiles (une stratégie conjointe de GM – Firestone et Standard Oil) et père de la campagne pour convaincre les américains d’aller en guerre en 1915 .

Comme les vacances commencent enfin samedi, je vous souhaite beaucoup de soleil, de baignades et d’apéros rafraichissants !

Etes-vous mainstream ?

J’attendais beaucoup du nouveau livre de Frédéric Martel « Mainstream », surtout après la lecture de son seul autre livre « De la culture en Amérique » qui était si enrichissant et bien documenté et je reste sur ma faim. Je sens que Martel c’est laissé allé dans le sensationnalisme de son sujet. Martel  nous présente largement les médias  et conglomérats médiatiques internationaux mainstream, principalement ce qui a trait à  télévision et le cinéma. Je n’ai pas encore fini mais il nous parle peu du spectacle vivant ni tente d’expliquer pourquoi tant de monde adhère à cette culture qui plait à tous. Il y a là quelque chose que j’aurais aimé apprendre. On y apprends quand même beaucoup de choses, par exemple l’état de la critique journalistique aux USA. On est heureux de ne pas y vivre et que la critique québécoise est encore bien vivante mais si elle a tendance à disparaître dans certains médias écrits mainstream (pour ne pas le nommer, La Presse…).

Le moins que l’on puisse dire, selon les superlatifs qu’il utilise, les femmes interviewées ne l’ont pas laissé indifférent ! Je retiens une expression intéressante: les industrie créatives. Car c’est vraiment d’industries dont on parle ici.

Pour ma part, je crois en la spécificité artistique et en son public, tant mieux si Black Eye Peas fait 100 000 personnes sur les plaines d’Abraham à Québec mais rien de plus réjouissant qu’un show réjouissant avec 100 personnes de Bernard Adamus ou dans un autre ordre d’idée, Saburo Teshigawara .

Comme l’explique si bien Chris Anderson (fondateur de la revue Wired), les non-mainstream font parti du « Long Tail ». C’est à dire, ceux qui découvrent et font découvrir. Ça a prit 10 ans à ma mère d’avoir un DVD mais maintenant, elle sait mieux que moi comment le programmer !

Pour finir, je doit admettre que j’ai adoré Avatar mais que j’ai trouvé Totem, le dernier spectacle du Cirque du Soleil plutôt ennuyant  (à l’exception du danseur amérindien, mais c’est une idée que j’avais eu il y a 7 ans…) !

C’est ce soir !

À tous mes amis lecteurs réguliers, de passage ou infidèles, je vous souhaite de passer un très beau Noël et une bonne année 2010. J’espère sincèrement que mes billets vous aident à y voir clair dans un monde, le web, qui bouge très vite. et vous donne des idées pour vous promouvoir. Pardonnez-moi mes dérapages, mes coups de gueule (et encore, je me retiens !), mes fautes de frappe et mes longs silence (deux petites filles, ça occupe en torpinouche) ! !