Bob-Booking à la Bourse RIDEAU

Grosse semaine à l’horizon, une formation en vente de spectacle pour les membres d’En Piste, une association de gens de cirque québécois. J’adore faire ces formations. Ça doit me venir de ma mère qui a enseigné pendant 30 ans. Je considère que transmettre la connaissance une fois que l’on a acquis un très bon bagage est très important.

Et la semaine du 13 au 16 février prochain, c’est à la Bourse RIDEAU à Québec que je me rends, LE rendez-vous du spectacle et de la tournée au Québec. Cela fait juste 24 ans que j’y vais et la Bourse fête cette année son 25e anniversaire !  J’y aurais un kiosque pour y présenter les trois compagnies que je représente actuellement, Cirque Alfonse, Cirkus Cirkör et Omnibus.

Les 15 et 16 février en matinée, Jean-Luc Mirebeau, président et fondateur de Bob-Booking, et moi-même ferons des présentations du logiciel qui s’adresse aussi maintenant à la gestion de la programmation des salles de spectacles et de festivals.

Pour les agents québécois, l’adaptation québécoise est enfin prête et nous avons eu notre premier client cette semaine !

Tout cela est bien excitant !

Publicités

Un atelier sur le developement international dans une ville magnifique !

Quelle bonne idée à eu Veronika Gallyas de Circonnection en m’invitant à donner 2 jours d’ateliers à Budapest (Hongrie). Bonne idée car j’y ai rencontré des gens adorables et passionnés et parce que j’ai donné l’atelier en anglais pour la première fois et je suis plutôt fier de moi. Les participants venaient d’horizons très différents (Espagne, Italie, France, Suède, Écosse,  Belgique, Hongrie, Australie) Et le spectre de compagnie plutôt large, d’amuseur de rue (mais des pros !) à  l’excellente compagnie suédoise  Cirkus Cirkör .

Budapest est vraiment une ville qui mérite d’être connue. Somptueuse et très abordable, des piscines-spas dignes de Versailles, une jeunesse heureuse (et il parait que les dentistes y sont vraiment pas chers et très compétents). Bref,  j’y reviendrais c’est sûr et merci encore à  l’inlassable Veronika (Miss 2000 projets !)

Mon super groupe !

Petites découvertes du dimanche matin au lit

Par un dimanche matin pluvieux et frisquet, quoi de mieux de se laisser promener sur le net et partager ses découvertes:

Une lettre de Wajdi Mouawad sur pourquoi il fait du théâtre. Pour le plaisir de l’âme:

«À quoi appartiens-tu?»
Je ne sais pas
Une fois les évidences dépassées, celles de l’Homo sapiens sapiens, celles de la couleur de la peau, du trajet qui ne signifie plus rien, Liban, France, Québec, France, Kafka, Morandi, impulsif, colérique; une fois le sentiment que la tâche est aussi exigeante que celle du saumon remontant vers sa source puisque dans le contre-courant, il sait qu’une seconde de repos le ferait reculer de quatre mètres qu’il lui faudrait reconquérir; une fois la conscience que la vie n’est pas un brouillon qui pourra être repris au propre, qu’il n’y a pas de propre, qu’en fait, le brouillon c’est le propre; une fois que nous savons que personne n’aurait pu naître à notre place parce que personne n’aurait pu nous remplacer dans le ventre de notre mère et que, de la même manière, personne ne pourra mourir à notre place parce que personne ne pourra nous dire au moment ultime: «Laisse-moi prendre ta place, laisse-moi mourir ta mort»; une fois acquise la conscience que, si nous avons réussi à naître notre naissance et que nous avons envie de mourir à pleines dents notre mort et que, donc, ce qu’il y aura entre les deux devrait être à notre hauteur, une fois tout cela acquis: «À quoi appartiens-tu?»

Et pour le plaisir des yeux et des oreilles, Socalled, un artiste typiquement mile-endien (quartier montréalais où  j’ai vécu 25 ans dans un mélange d’artistes franco, anglos, déchus, en devenir, locaux grecs, hassidims, italiens, portugais, BS, branchouilles et apparts pus achetables car les dinkies veulent s’abreuver à notre source). On s’égare, on s’égare. Je vous présente donc Socalled et son merveilleux video ‘You are not alone ».

Pour terminer, comment ne pas se sentir révolté quand son gouvernement s’apprête à dépenser 1 milliard (oui, vous avez bien lu, 1 milliard) de dollars canadiens pour assurer la sécurité des chefs d’états pendant 3 jours à la prochaine rencontre du G20 alors que la sécurité des JO de Vancouver l’hiver dernier (2 semaines) a coûté 900 millions. Et surtout que ce même gouvernement  a coupé les vivres aux artistes, un misérable 45 millions annuel qui fait toute la différence.

Que dire sinon: tout sauf Harper. Je vous laisse pour aller allumer un cierge à l’Oratoire St-Joseph pour que la coalition PLC-NPD se concrétise rapidement. Sinon c’est la cata  ! En fait, ce l’est déjà !

Tournée nord-américaine de « En attendant le songe » de la Compagnie Irina Brook

C’est avec soulagement et une certaine fierté que j’ai bouclé l’organisation et le financement de la première tournée de la Compagnie Irina Brook de France avec sa pièce « En attendant le Songe ». Le Songe fera une tournée québécoise (je dois attendre avant  d’annoncer les dates tant que les salles n’ont pas annoncé leur programmation) du 19 octobre au 12 novembre 2010, donc 6 villes au Québec et 4 représentations à La Mama (lieu mythique du théâtre new-yorkais).

J’ai pu concrétiser ce projet grâce à l’apport de Culture France, le programme d’accueil spectacles étrangers du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, le Consulat de France à Montréal et le Consulat de France à New York.

J’ai très hâte de voir la réaction du public québécois et new-yorkais à cette pièce  hilarante, admirablement bien mise en scène et jouée avec brio.

Scène 1425.com

Je me suis fait gentiment reproché par mon ami Charles de manquer à mes devoirs de bloggeur. En effet, ces derniers mois furent plutôt encombrés, j’ai commencé à coacher D. Kimm des Filles électriques grâce à la Brigade volante du Conseil des Arts du Canada. Le booking en France est plus difficile que jamais dû à une baisse marqué du financement des structures d’accueil qui doivent passer plus de temps à courrir après l’argent que programmer. Je prépare aussi pour Act une formation sur le développement international que je donnerais à Paris le 30 mars.

Je ne vous quitterais quand même pas sans vous parler de cette très intéressante expérience faite à Laval. La salle André-Mathieu, qui a une programmation plutôt conservatrice en prise de risque et répond à une besoin de divertissement banlieusard, vient faire un virage remarquable. Ils ont créé scène1425.com et engagé Julien, 20 ans, pour programmer des shows alternatifs et promouvoir sa programmation uniquement en web 2.0. Il rempli ses salles qu’en passant par le web sans aucune autre promotion locale. Et je trouve ça génial.

Marie-Pierre Arthur

J’ai un faible pour cette chanteuse de la relève, Marie-Pierre Arthur. Une sorte de Feist québécoise qui prends le temps d’apprivoiser la scène avec une bonne quantité de shows intimes en tournée. Je doute qu’elle soit une étoile filante. Quand j’écoute « droit devant », je sens la jeune chanson québécoise entre bonnes mains avec elle, Karkwa, Patrick Watson, Ariane Moffat, Malajube et tout les autres !

Par contre, j’ai visité la page myspace de Coeur de Pirate il y a 2 ans avant son premier disque et, honnêtement, je n’aurais jamais pu prévoir le succès actuel. Pas 2 secondes de ce que j’ai entendu à l’époque m’a convaincu d’un grand talent en devenir. Je trouve qu’on a jeté cette jeune artiste trop vite dans la fosse au lions et son succès doit lui presser le citron comme rarement. Faut battre le fer quand il est chaud semble t’il, mais à quel prix ? Combien de temps tiendra t’elle le coup ? Le prochain album sera t’il à la hauteur du premier. Tout peut arriver…Peut-être elle-même aurait souhaité les choses autrement ?

Merci Ottawa (et je dis pas ça souvent)

Au lieu de faire le coursier en velo en plein hiver, voici une nouvelle mesure ottawéenne pour les artistes canadiens.

OTTAWA (ONTARIO), le 1er février 2010 — Depuis le 31 janvier 2010, les travailleurs autonomes canadiens peuvent s’inscrire au régime d’assurance­-emploi pour recevoir les prestations spéciales du régime : les prestations parentales, de maternité, de maladie et de compassion.