Montréal, capitale de la musique indie

Il se passe décidément quelque chose ici de plutôt inattendu. Montréal est devenue la capitale de la musique indie autant en anglais qu’en français. Avec la victoire d’Arcade Fire au Grammys comme album de l’année hier soir, cela ne fait que prouver la vitalité de la musique locale:

Et il y en a tant d’autres, Patrick Watson, Malajube, Karkwa, name it. Mais sans Godspeed you ! Black Emperor, tous ces artistes y seraient-ils parvenus ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « Montréal, capitale de la musique indie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s