Qu’avez-vous initié aujourd’hui ?

Je pense régulièrement à cette phrase depuis que je l’ai lue chez Seth Godin l’automne dernier. Qu’ai-je initié, qu’ai-je lancé, débuté, enclenché ? Est-ce que j’ai passé ma journée à répondre à des courriels et des demandes de mes collègues ? Dans ce cas, rien de nouveau seras mis dans le radar. Aucune nouvelle énergie ou nouveau projet pourra en être issus.

Quand est-ce la dernière fois que vous avez revu votre liste de contact et trouver des noms que vous aviez oublié qui pourraient faire décoller quelque chose de nouveau ?

On s’enlise facilement dans une paresse et on oublie de faire bouger les choses. Et pourtant, il n’y a que comme cela que les choses avancent vraiment.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Qu’avez-vous initié aujourd’hui ? »

  1. Tout à fait. Ca prends du temps et ca prend de l’énergie – au lieu de te prendre une bière un soir et de te la couler douce, ben tu prends ton Outlook, tes cartes d’affaires ramassées pis t’écris, tu donnes des news. Facile à dire – pas facile à faire.
    C’est une question de management – il faut manager ses contacts, Il ne faut jamais oublier que quelqu’un qui semble loin de ton histoire peut t’apporter qq chose – voire une autre lien.
    Tiens voici l’exemple: je cherche un garagiste , un mécanicien spécialisé dans les voitures italiennes, ben j’ai cherché , j’ai cherché…
    Voilà que la conjointe de feu Tony Roman qui m’invite au lancement du CD posthume et qui vaut le détour, soit dit en passant, je lui raconte ma misère. Bien voilà, qu’elle le connait , elle – ce garagiste . C’est tu fou ca? Des semaines de recherches pour le trouver….

    • Le web 2.0, nécessite un temps fou et une constance que nous n’avons pas tous, c’est vrai. Voila pourquoi j’ai un peu abdiqué cet été pour profiter du temps.

  2. J’en remets: Il faut savoir manager aussi son environnement – chose que je ne fais pas. C’est à dire: le temps passé sur Facebook, sur Linkedinga ling et Plaxo et toutes autres plateformes…
    C’est du time consuming ça.

    Michelle Blanc le redit et le redit: dans les entreprises jeunes ou vieilles: il faut avoir qq qui fait du réseau social et qui ne fait que ça. Nous , qui avons presque inventé l’idée ou enfin qui la propage, – nous ne sommes pas à deux lieux de cet agage. Pourquoi? Ben parce que nous n’avons pas le temps… pas les sous, parce qu’on réponds aux urgences et pas le temps d’aller à côté.
    J’aimerais pouvoir lire tous les blogs des amis, et des amis des amis. Ceux que je découvre à tous les jours et que j’éffleure.
    Peut-être est-ce une discipline que je n’ai pas.
    Sylvie Lachance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s