Deux sites, un exemplaire et une erreur de conception

Je n’avais pas du tout en tête cet article quand deux sites culturels sont apparus dans ma vie dernièrement. Le premier, je le cite en exemple car s’en est un, celui du Festival International de Jazz de Montréal (qui commence dans bientôt une semaine soit dit en passant). Il correspo à presque tout ce qu’un concepteur de site doit faire pour avoir un maximum de trafic. Oui un peu de flash dans la page d’accueil, juste ce qu’il faut pour avoir des photos qui défilent, et pas de meta-keywords mais tout le reste est parfait. Branché sur tous les médias sociaux (Facebook, Myspace, Twitter, Youtube), des nouvelles qui changent régulièrement (Google adore) et des petits vidéos. Il manque quand même un fil RSS. Et surtout, on a envie de naviguer, d’y passer du temps. Bravo à l’équipe de concepteurs, et une note de 95/100 dans website grader (Google a eu 94.5/100 !)

Le deuxième, j’aurais préféré pas en parler car j’ai envoyé un mot à son propriétaire pour qu’il sache à quel point sont site ne pourra jamais être performant ,et pourtant c’est le but ultime de ce site. J’ose toutefois espérer que c’est plus une méconnaissance du web qu’autre chose. A première vue,  Artsvox.com a tout pour impressionner le néophyte.  Le site  offre un service de catalogue des arts de la scène pour aider à la diffusion internationale. 1) Complètement  en flash 2) aucun meta-keywords, 3) aucun référencement possible à part si on tape « artsvox » sur Google  4) Aucun liens qui pointent vers ce site. 5) pas de fil RSS. Bref, tout ce qu’il faut éviter pour générer du trafic. Une note de 1/100 sur website grader…

Mettez le 850$ demandé dans un spécialiste du référencement et vous aurez 100 fois plus de résultats.