La vente et la diffusion spectacles

Me revoila de retour à Montréal après une courte semaine passée en France. J’ai rencontré quelques clients, visité des salles (dont Le Quai d’Angers – wow !). Vu la pièce Nos enfants nous font peur quand on les croise  dans la rue,  de Ronan Chéneau et mis en scène par David Bobee. J’ai beaucoup aimé, oui l’auteur est fâché mais il a bien raison.

Ensuite, j’ai vécu un(e) (g)rêve général(e), ils sont très fâchés et ils ont bien raison. J’ai fini au Festival Mondial du Cirque de demain, ils n’étaient pas fâché mais moi j’étais un peu déçu. C’est la première fois que j’assistais au Festival depuis son déménagement du Cirque d’Hiver au grand chapiteau du Phenix et j’aime pas vraiment. Je m’ennuie du Cirque d’hiver. La pente des gradins n’est pas assez accentuée, le chapiteau trop grand, trop de logse près de la piste (env. 8 mètres de large). Bref on ne voit  vraiment pas bien dans les gradins et on perd cette proximité que l’on aime tant en chapiteau.

Il y a quelques temps que je voulais mettre ce powerpoint en ligne, c’est une formation d’une journée complète que j’ai donné récemment pour CINARS

Il serait temps que je trouve d’autres templates de powerpoint !

Publicités

2 réflexions au sujet de « La vente et la diffusion spectacles »

  1. salut je voudrais vendre ce spectacle,
    t’as des pistes pour moi?
    amicalement

    Le dernier spectacle mis en scène par NEBIL DAGHSEN et LAURA COUTURIER. SEPT SLAMEURS, NËGGUS, AFRO, X REF, JLS, MADAH, SANIA ET NEB nous font voyager à travers six tableaux où la langue naît et rencontre l’Homme. Une mise en scène où slam, musique et théâtre s’entremêlent.

    L’AME ORALE DE L’HISTOIRE est un spectacle qui s’interroge sur la parole et questionne notre rapport à l’oralité. Qu’est ce que la parole ? Prend-elle le pas sur d’autres modes de communication ? Est-elle condition de lien social ? Et même, est-elle nécessaire ?

    Ces réflexions nourrissent la création de ce spectacle. Les textes des slameurs sont un voyage poétique. Pour autant, il est question de théâtre, de jeu, et pas de simple récitation. Les alexandrins de Racine sont autant poésie que théâtre. Ici, les vers des slameurs pousseront leurs corps à agir, incarnant divers personnages selon les situations. Le mot naît-il du corps ou est-ce l’inverse ?

    • À lire la description de ce spectacle mais sans l’avoir vu, je crois que des programmateurs institutionnel (théâtres municipaux, conventionnés, bref tout le réseau public) pourraient être intéressés par ce type de proposition. Ils cherchent par de nombreux moyens d’intéresser les jeunes à faire partie de la vie du théâtre et ils savent très bien que le slam est surement une forme artistique qui les intéressera. D’autant plus que votre proposition semble théâtralisée. Ceux de la banlieue parisienne seraient mes premières cibles. Faites-vous un mailing list des programmateurs de la région et envoyez des invits lors d’un prochain spectacle sur Paris. Envoyez-les 1 mois d’avance avec une relance 2 semaines à 10 jours. Ils sont hyper sollicités mais c’est la seule manière.
      Ici tu peux acheter la liste des 2200 lieux de spectacle de France en cd-rom pour 60 euros
      http://www.professionnelsduspectacle.com/?/LaScene/medias_details//17

      Ils en ont aussi un sur tout les festivals. Bon investissement.

      Surtout, jouez la carte de la rencontre du slam et du théâtre, c’est gagnant.

      Bonne chance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s