Stupéfaction !

Je reçoit une moyenne de 50 visites par jour. et j’en suis très satisfait.Voila ti-pas qu’hier matin je constate plus de 100 visites en quelques heures ! Mais que ce passe-t’il me dis-je ? Grâce à la fonction « statistiques' » de la plateforme WordPress qui me montre ou passent les visiteurs, j’ai découvert que c’est par ce lien. J’ai eu un total de 500 visites dans ma journée ! Wow !

Alors, qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Jeudi matin, par les journaux montréalais, on apprenait que l’ex-copine d’un millionnaire d’ici le poursuivait afin d’avoir plus que ce qu’il lui avait donné (3 enfants, 1 maison de 2.4 M$, une pension pour les enfants de 35,000$/mois, un budget de 500,000$ au début pour les frais de la maison), elle demande 50,000$/mois de plus et 50 M$. Surement que dans tout les bureaux de la ville (dont le miens), on se disait pauvre elle, elle en a surement beaucoup besoin et il est surement très riche …La misère des riches, quoi !

Personnellement, je n’avais pas fait attention aux petits détails dans l’article qui pointaient directement vers une personnalité très connue d’ici. Faut dire qu’on a tellement de millionnaires à Montréal, qu’on ne sait plus ou les mettre (sic) !

Bref, je dois quand même mentionner que j’ai un certain respect pour le monsieur en question, je pense que malgré sa richesse, il a été très généreux avec la dame. Si ce jugement est gagné, cela créera une jurisprudence qui aura un impact énorme sur la loi  actuelle au Québec des séparations entre conjoints de faits non-mariés. Si elle perd, cela aura au moins eu le mérite de réveiller un grand nombre de couples, dont moi, sur le le statut de conjoint de faits. Je ne serais pas surpris que le nombre de mariages augmente sérieusement ce printemps !

Publicités

La visite de James Moore était-elle une opération de relations publiques ?

Selon une de mes source, la visite du ministre du patrimoine à Montréal serait une opération de relations publiques. Elle aurait été organisée 2 jours à l’avance par son cabinet. Culture Montréal a soumis une liste des incontournables de la culture à Montréal et le cabinet aurait choisi les moins gueulards en mettant de côté ceux qui font trop de vagues à leur goût. La rencontre, tant médiatisée la semaine dernière, n’aurait duré que 30 minutes ! On a servis ensuite dans les médias à quel point cela c’était bien passé. ! Allons M. Moore, un peu de sérieux s’il vous plait, la survie de dizaines de compagnies artistiques sont en jeux.

Le développement de public à l’ere du Web 2.0

J’ai eu le plaisir d’animer hier matin une formation pour La danse sur les routes sur les outils Web 2.0 en tant que vecteur de développement de public pour une salle (utilisable dans d’autres contextes évidemment). Je remercie tout d’abord les particopantes pour leur attention et j’espère que la formation les a aidé  a comprendre l’utilité du Web 2.0.

Pour ma part, moi-même sort toujours de ces ateliers avec un bagage intéressant. Entre les questions dont je n’ai pas toujours la réponse ainsi que les expériences que des membres du groupe ont eu, il y a toujours quelque chose à apprendre pour moi. Une des questions des plus pertinente qui a été posée, celle-ci mérite son attention:

Oui le Web 2.0 regorge d’outils gratuits mais si on décide d’investir tous ces outils, cela demande un temps fou à créer et à gérer. Lesquels prioriser

La réponse (qui ne vient pas que de moi): Si on dispose  de peu de temps,  ilvaut mieux avoir un groupe Facebook et l’utiliser pour créer  des « événements » et les envoyer au membres et créer un gérer un blog.

Pour qu’un groupe Facebook marche, il faut en faire une certaine promotion afin d’attirer un maximum de membres. Si vous voulez que vos membres suivent avec intérêt ce qu’il s’y passe, il faut l’alimenter en contenu et en événements.

Hormis tout les aspects positifs liés au référencement, le blog, lui, permet  d’ajouter une touche une humaine et un réel dialogue avec les lecteurs. Un directeur de salle  et son équipe pourront y défendre la programmation et inviter partager leurs coup de coeurs, inviter les créateurs à se présenter ainsi que leurs œuvres et engager la discussion avec le public. Cet article vous donnera tout les bénéfices d’un blog.

Voici donc ma présentation:

Une bonne pratique du marketing du spectacle

Il y a plus d’un mois, je faisait un appel à tous pour connaître vos bonnes et mauvaises expériences de mise en marché et de promotion. Malgré  le faible taux de réponse, j’ai eu un contact de Bertrand Sampeur qui m’a présenté son site Timor Rocks et les travaux qu’il a produit pour des lieux d’accueil et des compagnies.  Bertrand est photographe et graphiste, ses clients sont dans plusieurs domaines mais il semble très intéressé au monde du spectacle de création. Je dois souligner qu’il fait du très beau travail, comme les français en sont capables. Je suis toujours impressionné de la qualité de leur matériel de promotion, programmes de saison, affiches, flyers, tout est fait avec beaucoup de goût.