Surprise ! Guy Laliberté vend 20% de ses parts du Cirque du Soleil

Guy Laliberté, propriétaire presque unique du CDS (les VP’s doivent bien recevoir un 1% des bénéfices…), vient de vendre 20% de ses parts à deux promoteurs immobiliers de Dubai. La nouvelle a fait le tour du monde et elle est pour le moins très suprenante alors que tous pensaient que CDS ne serait jamais à vendre.

Les raisons que M. Laliberté évoque pour justifier cette vente (assurer sa pérennité familiale) sont pour le moins douteuse de la part de quelqu’un qui gagne annuellement surement plus que le joueur de hockey le mieux payé de la LNH.

D’abord, serait-il possible que la parité avec le dollars US affecte négativement les revenus du CDS. Environ 70% de ces revenus sont américains. L’économie américaine est chambranlante et CDS est seul à prendre le risque financier de ces spectacles en tournée. La diversification internationale est la solution.

Deuxièmement, quiconque à déjà fait affaire avec les pays du Golfe savent que rien ne peut se passer sans l’assentiment de la famille royale. Habituellement, un partenaire local est seul à pouvoir avoir accès à ces gens. Toutefois, c’est cher payé (20%) pour cette porte.

Il y a encore des zones d’ombre dans cette transaction et je serais surpris que l’on en sache réellement le dessous. M. Laliberté a quand même toujours pris ses décisions en pensant à son cirque et ses employés (env. 4000) même si elle n’étaient pas toujours heureuses.

L’histoire ne dit pas combien de parts Laliberté a acheté des ses partenaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s