Vos communications sont-elles alléchantes?

J’ai pris le temps de traduire les recommandations de Andrew MacIntyre que j’ai trouvé sur le site de Fuel4Arts.

Ces règles ont été élaborées par Lateral Thinkers suite à une étude avec 40 ‘focus groups’. Leur succès a été constaté dans des brochures, dépliants, publi-postage et pages web de petites et grandes organisations des arts visuels et du spectacle vivant.

NE FAITES PAS:

1) Ne jamais présumer que le lecteur est déjà au courant. Quand vous dites par exemple: « à la suite du succès de La Republica…», ils lisent «si vous n’étiez pas là, ce n’est pas pour vous».

2) N’utilisez pas de jargon. Quand vous dites ‘Le concert pour piano de Mozart No 25 en sol, k503», ils se disent ‘ça ressemble à quoi ?’.

3) Ne vendez pas – annoncez. Trop d’adjectifs et de superlatifs vous font paraître comme un vendeur désespéré ou donne l’impression de la fin d’un rabais ou d’une vente.

4) Ne pas utiliser trop d’exclamations. Elles cachent une gêne.

5) N’utilisez pas seulement des bribes de critiques. Elles doivent être assez longues et minimiser les points de suspension…entre les phrases.

6) Ne pas donner le synopsis. Racontez plutôt ce que ça va être.

7) N’utilisez pas tous les lettrages disponibles. Décidez du vôtre et n’utilisez que celui-là. Sinon, cela n’attirera pas leur attention et leur donnera mal à la tête.

8) N’énumérez pas juste les points forts. Cela peut être le plus vieux théâtre encore en activité de la ville mais c’est l’unique atmosphère historique qui en constitue l’intérêt.

9) N’utilisez pas de N.B. C’est banal et faux.

10) Ne criez pas. Interrompre le flot de votre lettre avec un extrait de presse criard est comme crier à quelqu’un au milieu d’une conversation.

 FAVORISEZ :

1) Soyez personnel. Faites en sorte que ce soit une lettre personnelle pour eux. Les gens achètent des gens.

2) Engagez la conversation. Soyez informel et écrivez des phrases courtes.

3) Citez le ‘fanatique’ Chaque spectacle a un metteur en scène, un comédien ou artiste qui y croit. Ce qui les inspire, inspirera le public.

4) Soyez évocateur. Dites-leur comment ils ressentiront l’œuvre. Utilisez des notes du script ou quelque chose qui leur donnera une véritable idée et un sentiment du travail. C’est de l’art, soyez créatifs !

5) Assumez-le. La plupart des acheteurs de billets ne supportent pas le risque. Mettez l’accent sur des noms familiers, la réputation et les critiques. Utilisez des citations du public – ‘les gens comme moi’ se retrouvent.

6) Nivelez vers le haut. Ils sont aussi intelligents que vous, ils sont juste moins informés que vous.

7) Révélez un peu de la magie. Donnez-leur une idée de l’ambiance des coulisses, une description des costumes et des répétitions ou la façon dont les artistes travaillent.

8) Utilisez des références culturelles populaires. Quand un obscur groupe de jazz est décrit comme ‘un mélange de tango sur du Fred Astaire dansant dans ses films’, les gens voient tout de suite le portrait.

9) Dites-leur ou le bus No 122 s’arrête ainsi que tous les autres détails possibles.

10) Proposez-leur toute la soirée pas juste le spectacle. Parlez des petits restos autour du théâtre, des bars à vin sympatiques, où c’est facile de stationner

Publicités

Une réflexion au sujet de « Vos communications sont-elles alléchantes? »

  1. Bonjour,
    Enfin quelqu’un qui comprend le sens de la communication – Bon sang, il faut tout réapprendre et tout redire, oui: il y une manière de faire dans la comm du spectacle vivant. Ca se perd avec le temps. on revient avec des valeurs sûres et aussi avec de la créativité. Je me souviens d’une campagne de promo pas mal osée pour l’époque, années 80, celle de Margie Gillis, chorégraphe et danseuse solo. Le producteur avait réservé plusieurs soirs dans une grande salle de Montréal. La campagne d’affichage montrait la danseuse en non-représentation et dans des situations humaines ordinaires et émotives. Les affiches étaient différentes et évolutives. Cela créait de la magie – on voulait savoir tout sur elle. Les comm de presse reflètaient les images. Plus récemment, j’ai aimé la comm et l’accent sur l’humanisation de Louis josé Houde pour son nouveau spectacle – tout à fait à l’opposé. On a le goût de plus l’aimer encore et la comm le rend attachant.

    Merci de vos bonnes paroles et de vos écrits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s